Carnet de route #6 : Week-end, faune et Lac Kariba

kariba

Après près de 15 jours passés dans la capitale à la rencontre d’entrepreneures et de structures les accompagnants, c’est parti pour un weekend de 4 jours ! En effet, le Zimbabwe fête ses héros de l’indépendance et son armée pendant 2 jours fériés, les 11 et 12 Août.

Au revoir difficile à nos anges gardiens Leon et Suraiya, une des femmes entrepreneures les plus inspirantes que nous ayons rencontré et que nous avons revue à de nombreuses reprises après son interview (merci pour le curry, le « sushi Sunday » et la visite du marché local !).

 10613826_10153093577044937_186042082_n

Avant de partir, direction le free market d’Avondale pour les achats de souvenirs en tout genre. Au passage nous « dégustons » des chenilles séchées ! Elsa manque de vomir au milieu du marché et crache discrètement l’insecte pour ne vexer personne pendant que Marie prend son courage à deux mains et avale le vilain Caterpillar !

Mais pas de mollesse, nous enchainons directement par un day trip avec Gianni, le guide italien que nous avons connu à Small World. Il nous emmène au « Mbesi park », à quelques kilomètres d’Harare pour notre premier « Game Drive ». Après une bonne carbonara au milieu de la nature, nous voilà parties à la recherche des animaux Africains ! Au bout de quelques minutes, nous tombons nez à nez avec des Elands, sorte de grosses antilopes dont nous ignorons le nom en français.

Mais le meilleur reste à venir avec les zèbres, les impalas et surtout, les girafes, dont Marie ne cesse de parler depuis que nous sommes sur le sol Africain ! Notre guide nous éclaire sur les histoires et mythes expliquant l’étrange pelage de nos amis les zèbres (illusion d’optique pour tromper les prédateurs ou résultat de la foudre ?). Puis enfin, le graal, nous spottons 3 girafes au loin ! Sans perdre une seconde, Marie se lance à leur poursuite, laissant notre guide loin derrière ! « C’est quand même super pédant comme animal, regarde moi cet air hautain ! »

10525999_320932104734025_610813866782742313_n10530857_320932511400651_2329699999607528688_n10574476_320932684733967_5775602548224600806_n

Nous avons trouvé une tente premier prix et décidons le lendemain de partir camper deux jours au lac Kariba ! Rendez-vous pour le départ dans le quartier de Mbare, « ghetto » d’Harare selon nos connaissances. Tout se passe à merveille grâce à notre ami et chauffeur de taxi préféré, Thembi, qui nous dégote un « chicken bus » sur le départ. On comprend pourquoi ce bus ne coûte que 10$ : nous nous retrouvons coincées avec une troisième personne sur une banquette, avec nos deux énormes backpacks et nos sacs à dos sur les genoux ! C’est parti pour 6 heures de trajet !

Arrivées sans encombre à Kariba, nous nous dirigeons au « Warthog bush camps », au milieu des broussailles, avec vue sur le lac. Après un montage de tente de compétition, nous ramenons notre nourriture au bar pour le stockage. En effet, les éléphants se baladent régulièrement sur le camp et n’hésitent pas à détruire une tente pour accéder à un morceau de pain ! Nos voisins, un groupe d’expat’ vivant à Harare, en ont fait l’expérience : la veille, à quelques mètres d’eux, un éléphant engloutissait leur paquet de noix de macadamia… Et effectivement, quelques minutes plus tard, nous sommes assises à côté des douches à regarder trois éléphants s’abreuver à moins d’une vingtaine de mètres !

10550933_323029691190933_1199294739507614706_n 10606230_323029931190909_3154524119718220056_n

Couché de soleil face au lac, à siroter un verre en regardant les hippos (et en attendant de les voir bailler !). A notre retour, n’hésitez pas à demander une imitation à Marie, c’est très saillant ! ;) Il est 18h30, il fait déjà nuit et nous nous lançons dans la préparation de notre repas (thon-flageolets, vive le camping !) avant d’aller nous coucher. Elsa, pleine de ressources, développe une technique pointue de création de « matelas » à l’aide de tout ce qui lui passe sous la main : première couche – moustiquaire, deuxième couche – vêtements, troisième couche – serviette… Son torticolis du lendemain matin vous laisse imaginer à quel point cette technique était au point !

10616019_323029977857571_645022998471864466_n

10424277_323029831190919_1235906551599899401_n 10570370_323029277857641_8557731621478282191_n

Le lendemain, nous sympathisons avec le fameux groupe d’expat’ : Anglo/Indien, Franco/Italienne, Libanaise, Sud-Africain, Canadiens… « Il y a plus de nationalités que de personnes dans notre groupe » ! Avec eux, nous nous rendons à la piscine pour notre premier bain Africain face au lac mais surtout nous partageons une « Boat Cruise » : ambiance très sympa sur notre catamaran pendant près de trois heures ! Nous apercevons buffalos et babouins sur le rivage, et assistons au coucher de soleil sur l’eau. Malheureusement, baignade interdite à cause des crocos… Rodger, notre pilote, nous éclaire sur l’histoire de Kariba.

Datant d’une 40aine d’années, le Kariba Lake constitue un des plus grands plans d’eau artificiel du monde (5200 km² et 281km de longueur !). La construction du barrage débuta au début des années 50 et nécessita l’énergie de milliers de travailleurs. La société en charge du projet dû essuyer les foudres des populations autochtones, les Tongas, opposés au projet en raison des bouleversements importants qui en résulteraient dans la vallée du Zambèze, tant au niveau de la destruction de la faune et de la flore régionale que de la modification de leur style de vie. Les Tongas mirent également en avant les risques de s’attirer le courroux du dieu du fleuve : le Nyaminyami.

Ce dieu Tonga à tête de poisson et corps de serpent aquatique géant, parcoure le Zambèze de sa source à son estuaire et serait le seul responsable des catastrophes ayant entravé la construction du barrage : on raconte en effet que sa construction aurait séparé le Nyaminyami de son épouse. Le puissant dieu aurait alors provoqué une soudaine montée des eaux entrainant la destruction du coffrage pour permettre à sa moitié de le rejoindre, mais également l’écroulement d’une plateforme tuant près d’une centaine d’ouvriers et des conditions climatiques extrêmement difficiles pendant plusieurs années pour montrer son désaccord…

La construction du lac a également donné lieu à la plus grande opération de sauvetage d’animaux jamais entreprise en Afrique : « L’opération Noé ». Pendant la montée des eaux du Zambèze, de nombreux mammifères se retrouvèrent coincés sur des îles vouées à disparaitre. Menée par le ranger Robert Fothergill, une équipe de bénévoles secoururent plus de 5000 animaux (prédateurs, antilopes, éléphants, singes…).

10463974_323030547857514_6558273519493017205_n10509596_323030561190846_8822011286221456885_n 10269400_323030064524229_2034654078641161098_n

Après cette après-midi haute en couleurs, retour au camp pour une soirée autour du feu ! Davin se charge du feu, Raj fait le DJ et gère le quizz « musiques de films » auquel Charles est imbattable, Courtney nous passe même du Carla Bruni ! On apprend également avec surprise que Chloé, franco/italienne travaillant pour l’OMS, a été en collocation avec la cousine de Marie à Madagascar pendant un an: le monde est petit !  

1908064_323030714524164_3286164377585718421_n (1)

Le groupe nous propose sympathiquement de nous ramener en voiture à Harare d’où nous pourrons prendre un bus pour les Victoria’s Falls. Nous prenons donc la route mardi matin : nous parcourrons les kilomètres au son de notre « Car-aoké », croisons de nombreux babouins, et faisons une halte à Chinoyi pour tester le meilleur Biltong (viande séchée) du Zimbabwe. A notre arrivée, nous sommes hébergées chez Chloé et dégustons enfin, grâce à elle, une véritable soupe (ni cramée ni pleine de grumeaux comme nous en avions l’habitude jusqu’à présent) ! Retour au confort très appréciable avant de nous relancer dans l’expérience camping aux Vic Falls dans les jours à venir !

1451345_323030454524190_5571468370596725067_n

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>