Boulangerie El Buen Pastor

1972509_349041765256392_7281524427379854389_n

Comment entreprendre une activité qui bénéficiera à de jeunes filles des régions rurales du Pérou ? Description d’un joli projet social, porté par une congrégation de sœurs à Cusco !

C’est une petite boulangerie qui ne paye pas de mines sur les pentes du quartier de San Blas, à Cusco. Empanadas, tartelettes, pizzas, alfajores dont raffole Elsa, et même croissants (!) sont exposés dans les vitrines. Betty, la responsable, a accepté de nous en dire un peu plus sur cette boulangerie pas comme les autres.

Le principe de cette boulangerie pas comme les autres ? Ses revenus permettent d’offrir le gîte et le couvert, ainsi qu’une éducation à de jeunes filles de zones rurales venues en ville afin de poursuivre leurs études ! Ce sont ainsi onze jeunes entre 15 et 18 ans qui bénéficient du foyer El Buen Pastor à Cusco, et sont à même de se lancer dans diverses carrières professionnelles telles que la comptabilité, l’administration des entreprises… Un véritable appui pour ces jeunes issues de familles défavorisées, qui ne connaissent personne en villes et qui, sans ce foyer, ne pourraient se permettre de poursuivre des études supérieures.

Tout le monde met la main à la pâte !  En effet, ce sont les jeunes du foyer qui sont aux fourneaux sur un système de roulement en fonction de leurs heures de classe. Les entreprisses qui fournissent les produits de base à la boulangerie donnent régulièrement des cours de cuisine sur une journée ou deux aux jeunes filles, afin que ces dernières soient à même de préparer elles-mêmes tous les produits vendus par la boulangerie.

La boulangerie a été mise en place il y a environ 16 ans, par la sœur Clotilde de la congrégation Nuestra Señora del Buen Pastor. Depuis, les sœurs en charges du projet se succèdent, mais le projet continue !

Selon Betty, « la femme est utile en société, elle a sa propre valeur. Elle ne doit pas nécessairement dépendre de l’homme mais aller de l’avant. De nombreuses femmes sont chefs de famille, c’est bien si la femme se surpasse ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>