Nazneen – boutique d’artisanat

Nazneen

Nazneen a créé il y a douze ans sa boutique d’artisanat et prodigue également des formations diverses aux jeunes femmes sans emploi. Son activité lui a valu de remporter le « Prix national de l’entrepreneuriat de la jeunesse » en 2013.

Quelle est votre activité ?

Je suis entrepreneure depuis maintenant 12 ans. J’ai créé mon propre emploi dans l’artisanat. Je crée par exemple des objets de décoration aux motifs floraux, souvent achetés par mes clients en guise de cadeaux à offrir.

Je possède mon propre showroom et je participe également à des foires, pour gagner en visibilité et nouer de nouveaux contacts avec des revendeurs. En effet, nous passons par des grossistes et des revendeurs pour la distribution de nos produits. Aujourd’hui nous profitons également d’internet pour accroître nos ventes.

J’ai également développé un programme de formation à destination des jeunes filles sans emploi. Certaines d’entre elles travaillent ensuite avec moi, ou créent leur propre affaire. Nous contribuons ainsi au développement d’une force de travail qualifiée pour notre pays et avons ainsi formé près 6000 jeunes filles, parmi elles de nombreuses success stories. Nous proposons trois types de formations: artisanat, stylisme et cuisine. Nous proposons des cours sur 7-10jours, 3 mois ou 6 mois sur des sujets variés suivant chaque thème.

Quelles ont été vos motivations pour vous lancer dans l’entrepreneuriat?

L’artisanat était avant tout mon hobby. Je trouvais l’inspiration dans la belle nature du Bangladesh: les fleurs, les couleurs m’ont toujours inspirées et j’avais l’habitude de créer mes propres objets de déco. J’aimais vraiment beaucoup cela, et j’envisageais d’en faire un jour ma profession. J’ai fait des études et obtenu mon master. J’étais déterminée à faire quelque chose par moi-même dès l’âge de 14ans ! J’ai donc fini par me lancer et cela fait maintenant douze ans que j’en ai fait mon métier! J’ai aujourd’hui une centaine de salariés et 100 nouveaux postes vont être créés cette année.

Avez-vous rencontré des difficultés?

Quand j’ai commencé un programme de formation artisanale, cela n’a pas posé de de soucis à ma famille. En revanche, c’est lorsque j’ai voulu en faire mon métier que cela a commencé à poser problème. Ils ne comprenaient pas que je m’oriente dans cette voie. Je viens d’une famille aisée, qui travaille dans des positions élevées ou dirige de grosses entreprises. Pour eux, mon envie de crée mon propre emploi, dans une petite entreprise, était déroutante et ils ne concevaient pas que je puisse en faire ma profession alors que j’étais quelqu’un d’éduquée ! Ils me voyaient plutôt travailler aux côtés de mon père, dans sa grande entreprise.

D’autre part, travailler en tant qu’entrepreneure n’a pas été évident d’un point de vue marketing.  J’étais concentrée sur la production mais n’avais pas les compétences nécessaires pour développer la partie marketing de mon entreprise. J’avais beaucoup d’idées créatives mais il me manquait les outils pour les vendre…

Enfin, une fois installés, nous avons fait face à plusieurs challenges: les gens achetaient nos produits mais ne payaient pas le prix approprié par exemple. Ces problèmes persistent aujourd’hui, bien que le business soit rentable et que je sois reconnue.

Avez-vous reçu de l’aide pour lancer votre entreprise?

J’ai d’abord suivi une formation technique administrée par le Département pour le développement de la jeunesse du Ministère de la jeunesse bangladais. J’ai ensuite commencé mon activité grâce à mes économies et à des fonds que j’ai reçus via ce programme.

Quels sont vos objectifs pour le futur?

Je veux penser global, pas local, et me développer à l’international. Je souhaite exporter mes produits. L’artisanat se vend bien à l’étranger, mon objectif est donc d’étendre la vente de mes produits à l’étranger.

Avez-vous un message pour les femmes qui veulent se lancer ?

Je pense que si une personne a un rêve, et qu’elle est honnête avec elle-même, alors elle connaîtra un jour le succès. Rêve et honnêteté sont à mon sens les clés de la réussite. Peu importent les challenges à surmonter, elle connaîtra le succès.

DSC03551DSC03552

DSC03558

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>