Shilam – Grameen lady

shilam

Shilam est membre de la Grameen Bank depuis 12 ans. Elle nous a fait part de son parcours et des challenges auxquels elle a notamment dû faire face dans son activité.

Quelle activité avez-vous commencé grâce à votre prêt?

Mon mari travaille dans la construction en tant que fournisseur de bambous pour les échafaudages. Nous élevons aussi un peu de bétail: une vache et quelques poules… Il y a 12ans, j’ai décidé de créer ma propre épicerie, et mon mari m’a soutenue dans ce projet. Je me suis alors tournée vers la Grameen Bank et j’ai  emprunté 5000 taka (50 €). Par la suite, comme j’avais remboursé mon prêt sans problème,  j’ai pu prétendre à un prêt « micro-entrepreneure » plus élevé, de 25000 taka (250 €) pour développer mon activité.

Avez-vous rencontré des difficultés? Comment les avez- vous surmontées? 

Au début, tout allait bien. Puis j’ai commencé à faire trop confiance à mes clients. Je vendais des produits à crédit à certains d’entre eux qui me disaient qu’ils me paieraient rapidement. Au final ils ne m’ont pas remboursée, et ne le feront probablement jamais car ce sont des journaliers qui ont peu d’argent, et il y a deux ans et demi j’ai commencé à avoir du mal à rembourser mon deuxième emprunt.

J’ai donc changé mon emprunt auprès de la Grameen Bank, et je suis passée sur un schéma « flexible »: la Grameen Bank a réduit et étalé le montant de mon remboursement, à 120 taka / semaine pendant un an, et par la suite je rebasculerai sur mon ancien schéma de remboursement de 1000 taka/mois. La banque m’a beaucoup aidée durant ces problèmes. Les managers de mon centre et de la branche sont venus me voir pour m’aider à trouver une solution. Je leur en suis très reconnaissante.

Quels sont vos objectifs pour la suite?

Dans deux ou trois mois j’aurai enfin surmonté mes difficultés. Je souhaite retrouver le même niveau d’activité que j’avais auparavant.

D’autre part, j’ai deux enfants. Ma fille est mariée, et mon fils est au collège. Il passe son brevet cette année et souhaite devenir docteur!  J’ai l’intention de postuler au prêt « études supérieures » que la Grameen propose pour les enfants de ses bénéficiaires afin de lui permettre de poursuivre ses études.

Avez-vous un conseil pour les femmes souhaitant se lancer dans l’entrepreneuriat?

L’important c’est de bien gérer son business. Il faut être ponctuelle, et assurer une bonne relation avec la clientèle. Être honnête, mais savoir garder une distance avec ses clients et dire non, afin de ne pas se retrouver dans ma situation!

DSC03698

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>