Ketaki – Salon de coiffure & beauté « Natural beauty Salon »

kita site

A Kolkata, nous avons rencontré Ketaki. A 58 ans, cette ancienne prof de physique a décidé de se reconvertir en gérante de salon de beauté.

Quand et comment avez-vous décidé de vous lancer dans la création d’entreprise ?

J’ai d’abord été vingt ans professeure de physique dans des classes de collège. Puis, il y a un an, mon fils a eu l’idée de cette franchise de la marque « Naturals », et a souhaité m’impliquer afin que j’en fasse ma propre affaire. Lui travaille chez HP. Nous avons décidé de monter un salon, car étant donné qu’il y en avait peu de bonne qualité dans le quartier, cela représentait une bonne opportunité.

Au départ j’étais un peu effrayée : beaucoup d’argent était en jeu, nous avions besoin d’un investissement initial mais aussi d’effectuer un emprunt à la banque. Est-ce que j’allais réussir à gérer cette entreprise comme il le faudrait? C’était la source de grandes angoisses pour moi.

D’autre part, il fallait que je quitte mon travail en tant que professeure, qui était un emploi stable dans lequel j’étais très à l’aise depuis plus de vingt ans. Les enfants m’aimaient beaucoup, je m’entendais très bien avec mes collègues, l’ambiance était très agréable… tout quitter pour recommencer à zéro était pour moi un véritable challenge ! J’ai finalement pris cette décision et me suis lancée dans l’aventure !

J’emploie aujourd’hui un manager, une femme de ménage et 8 personnes qui prodiguent nos différents soins : 4 coiffeurs, 2 spécialistes capillaires (qui proposent des soins particuliers contre la chute des cheveux par exemple), et spécialistes des soins du visage et des massages.

Nous avons instauré récemment un service de coloration, qui a beaucoup de succès ! Vous savez, aujourd’hui, le style de vie et la junkfood rendent les cheveux gras déjà chez les jeunes ! Certaines personnes viennent juste pour une coupe, d’autres seulement pour une coloration, et d’autres encore pour une coloration « fashion » et demandent des mèches rouges, vertes…

Quelles ont été vos motivations ?

Il y avait tellement de nouvelles choses à apprendre ! Je pense qu’en tant qu’être humain, nous aimons les nouvelles expériences. Créer ma propre entreprise m’assurait de me confronter à de nouveaux challenges et d’apprendre quelque chose de complètement différent de ce que je connaissais jusqu’alors. Cette entreprise a seulement un an, et j’ai tout appris pendant les dix premiers mois: il fallait que je sache comment me servir du logiciel de gestion particulier du lieu, que j’apprenne les bases de gestion d’entreprise, à interagir avec mes clients, comment leur parler, les accueillir, gérer leurs problèmes/envies… cela prend du temps, et je partais vraiment de zéro !

Ainsi, je ne m’ennuie donc jamais. J’arrive chaque jour avec un nouvel état d’esprit au travail et je rencontre toutes ces personnes qui viennent me voir et me demandent des conseils pour résoudre leurs problèmes capillaires ou autre : c’est un réel plaisir de pouvoir les aider ! Ce n’est pas une entreprise où vous devez faire la même chose année après année. Chaque mois, pour avancer, il faut faire un choix parmi différentes directions possibles. En tant qu’entrepreneure j’ai une grande liberté ! Mes choix guident mon entreprise, j’ai la capacité de dessiner ma propre ligne de conduite et je peux faire ce que je veux, sans que personne ne soit là pour me donner des ordres. Si j’échoue, c’est pour mon discrédit personnel, si je réussis, c’est pour mon propre crédit. C’est une grande source d’apprentissage et d’action !

Jusqu’à présent, ce que j’ai aimé le plus dans mon travail, c’est la possibilité d’interagir avec un éventail de personnes différentes. Des personnes sympathiques, d’autres moins, cela n’a pas d’importance ! J’ai juste à m’asseoir à mon bureau à l’entrée du magasin, pas besoin de sortir, et je rencontre beaucoup de gens ! J’ai une petite entreprise, qui a moins d’un an, mais je connais mes employés, je les guide s’ils en ont besoin, et c’est un grand plaisir de savoir que ces personnes comptent sur moi pour leur subsistance. C’est extrêmement motivant, cela me pousse à faire grandir mon entreprise !

Avez-vous reçu de l’aide pour démarrer votre activité ?

J’ai participé à des formations prodiguées par notre partenaire l’Oréal. Nous utilisons leurs produits et eux nous forment sur leur utilisation et nous offrent parfois des échantillons, ou diverses réductions. Il y a plusieurs formations en ce qui concerne les différents produits et soins pour les cheveux et la peau : les shampoings, les styles de coupes, les produits… cela change régulièrement donc il faut sans arrêt se mettre à jour ! Nous avons participé à ces formations chacun à notre tour. Parfois les représentants l’Oréal viennent au salon, d’autre fois nous nous rendons à leur centre de formation dans Kolkata. Nous envoyons nos employés à ces formations pour combler leurs lacunes ou faiblesses concernant leur corps de métier, par exemple pour renforcer leurs compétences en coloration, mèches…

Quels sont vos objectifs pour le futur ?

Je  veux continuer à faire grandir mon entreprise. Je veux qu’on dise de ma franchise que c’est un bon salon, qu’on la recommande pour sa propreté et son service de qualité ! Je dis toujours à mes employés que quel que soit le problème, il ne faut pas le montrer au client. Je leur dis de rester calmes et détendus, et de donner le meilleur service qu’ils peuvent. C’est primordial de maintenir la tranquillité du salon ! Plusieurs clients viennent me voir et me disent que notre salon est un endroit où ils se sentent à l’aise et tranquilles. Bien entendu prodiguer un service de qualité est le premier critère, mais le second qui me semble tout aussi important, c’est de proposer au client un espace confortable. Nous avons un formulaire « feedbacks » que nous donnons à remplir à chaque nouveau venu. Parfois nous recevons des remarques concernant ce qu’il faudrait améliorer, mais dans l’ensemble les remarques concernant le service et l’atmosphère du salon sont très positives ! Chaque client qui vient pour la première fois, revient par la suite une deuxième fois, c’est ce que j’aime !

Parfois des femmes m’appellent et me disent qu’elles m’envoient leur mari afin que nous nous occupions de lui. C’est vraiment inspirant de voir à quel point elles comptent sur nous et nous font confiance !

Quelles sont selon vous les qualités nécessaires pour entreprendre ?

Un entrepreneur devrait être très intelligent. Il faut connaître les bons, comme les moins bons, côtés de son entreprise, son champ d’action, son marché. Il faut apprendre beaucoup : interagir avec les gens, suivre des formations, c’est important pour acquérir l’expérience nécessaire ! Un bon entrepreneur doit également avoir un esprit critique et être un bon juge. Il ne peut pas regarder seulement les bons côtés de ses employés, ses fournisseurs, ses clients, ce n’est pas possible ! Les êtres humains n’ayant pas que des qualités, il est nécessaire d’avoir une vision globale.

Un dernier mot ?

Être entrepreneure, c’est vraiment une des choses les plus valorisantes que j’ai faite jusqu’à présent. Plus le travail est dur, plus grande est la reconnaissance ! C’est ce dont je me suis rendue compte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>